jeudi 12 septembre 2013

Le syndrome de la poule pondeuse ou Etre une femme dans le milieu professionnel

Source: lafusionpourlesnuls
Dressons un tableau rapide : jeune femme, 28 ans, diplômée, motivée, souhaite travailler (toute ressemblance avec des personnes réelles est fortuiteJ).

Naïvement, elle se dit qu’au 21ème siècle, l’égalité hommes-femmes coule de source. Mais ça, c’était avant de se confronter au monde merveilleux du travail… Après quelques années de pratique, elle a fini par comprendre que sa condition de femme faisait d’elle, dans le regard de certains, une poule pondeuse en puissance. La poule pondeuse : vous savez cet être susceptible d’enfanter à tout moment, voire pire plusieurs fois.


Pour certains employeurs, c’est bien simple entre 20 et 35 ans un voyant bien rouge s’allume – si vous vous concentrez bien vous pourrez le voir tourner au-dessus de sa tête ;) En règle générale, les questions fusent: situation matrimoniale, enfants, désir d’enfants tout y passe… Passons sur le côté peu légal de la chose, pensez-vous sincèrement qu’on poserait les mêmes questions à un homme ?! Et surtout, jusqu’à quand doit-on porter ce « risque » ?

Le pire c’est que ces questions viennent de personnes ayant des enfants. D’ailleurs, je m’interroge, que vont-elles dire à leurs filles quand elles vont être en âge de travailler ?

Bien sûr, je peux comprendre la réticence de certains recruteurs. Bien sûr, je me doute qu’il existe quelques abus.

Malgré tout, j’adorerai pouvoir répondre « quelle est la méthode de contraception préconisée par votre entreprise ? » ou, ma préférée, « je suis stérile » avec un sourire d’ange, rien que pour voir la tête de mon interlocuteur. Malheureusement, je n’ai jamais osé.

Ça y est je suis énervée, et pourtant on n’a même pas abordé les inégalités de salaire J


Et vous, ça ne vous révolte pas qu’on vous parle plus de vos ovaires que de votre expérience ?



5 commentaires:

  1. Si, si, ça révolte :)! J'avoue que moi aussi j'ai rêvé de placer "je suis stérile" bon nombre de fois (j'ai 33 ans alors cette question devient une routine pesante). Ou pire, mais alors c'est sûr que j'oserai jamais : "Euh serait-il possible de recentrer le débat sur mon CV et non sur mon utérus ?:)"

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'adore :) j'imagine la personne blêmir en face!

      Supprimer
  2. je crois qu'on me l'a jamais demandé en entretien en fait, en y réfléchissant bien... pourtant, ici le congé maternité dure 1 an, autant dire que si tu cherches du boulot en étant enceinte, c'est complètement mort!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour le coup c'est sur que chercher du boulot en étant enceinte est un vrai "handicap". Faudrait inventer la gestation partagée ;)

      Supprimer
  3. Je suis revenues sur tous les entretiens que j'ai pu faire et j'ai constaté que les seules fois où j'ai eu droit à ces questions (ou des insinuations bien lourdes) correspondent à mes stages/emplois où l'ambiance était la plus détestable dans la boîte ! >< A dirigeants cons, atmosphère nulle.
    Hélène

    RépondreSupprimer

N'hésitez pas à réagir, ça me fera plaisir :)

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...