vendredi 9 août 2013

Le stagiaire, cet héros incompris

Avant toute chose, je tiens à préciser que j'ai été stagiaire (il n'y a pas si longtemps que ça d'ailleurs) et que je sais ce que c'est d'être laissé dans un coin et/ou de n'avoir aucune perspective dans l'entreprise (et à quel point cela peut être démotivant).

Les bases étant posées, j'ai observé un phénomène assez étrange dans les spécimens que j'ai eu l'occasion de côtoyer, le "jemenfoutismeaigu". Maladie que je croyais rare lorsque j'ai croisé le premier spécimen et qui s'est avéré assez répandu ou alors j'ai vraiment pas de chance.

De mon temps (comme disent les vieux), le stagiaire était zélé voir trop zélé. Tel un jeune chien fou, il voulait tout faire, il acceptait tout et avec le sourire en prime. Plus on le sollicitait, plus il remuait la queue (rapport au jeune chien bien entendu).

Aujourd'hui, les choses ont changé, le stagiaire est zen, très zen, trop zen...

Source: le web pédagogique

Déjà, il choisit ses tâches. Alors, effectivement, manier uniquement la photocopieuse est assez léger comme apprentissage mais refuser de le faire au prétexte que "c'est pas intéressant" me donne envie de la lui faire bouffer la photocopieuse. Car, jeune insolent, la tâche que tu juges inintéressante quelqu'un va la faire, songes-y.

Le stagiaire, cet aventurier, ne doute de rien. Les échéances manifestement il n'est pas concerné, après tout ça nuit à sa vie sociale. L'autre jour, Bob Morane (elle était facile) vient me voir pour me dire qu'il va pas pouvoir rendre un dossier dans les temps car, je cite: "il a un déjeuner avec un ami qu'il n'a pas vu depuis longtemps et qui vient de loin". Je me suis immédiatement fait un film en me disant que l'ami en question venait de l'autre bout du monde, qu'il était en escale pour quelques heures, et s'il ne le voyait pas là il lui faudrait attendre 6 mois (notez que j'ai tendance à me faire des films facilement). Par curiosité je lui demande d'où vient son ami. Et là, il me répond qu'il vient de la commune limitrophe! Je n'ai même pas su quoi répondre. Moralité, il est allé à son déjeuner et j'ai fini son dossier...

J'ai gardé l'anecdote la plus croustillante pour la fin, cher Jeannot, la moindre des choses est d'avoir l'air un minimum impliqué. Car même si ce n'est pas le stage de ta vie (ce que je peux concevoir), est-ce une raison pour s'endormir au milieu de l'open space?!?! La première fois que je me suis aperçue du manège de l'énergumène, je me suis dit, naïve que je suis, qu'un peu honteux il allait faire attention. Que nenni, manifestement ne trouvant pas sa position agréable il s'est installé les bras croisés...

J'attends le prochain avec impatience :)

9 commentaires:

  1. punaise à ta place j'aurai pas laissé passé le coup du déjeuner avec l'ami qui vient de loin... sans déconner, n'importe quoi!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. j'avoue que j'aurais probablement du plus réagir, après s'il comprend pas tout seul je me vois pas faire son éducation

      Supprimer
  2. Hello,
    Je me souviens de mon dernier stage dans un grand groupe, à l'époque le service où j'étais tournait principalement avec des stagiaires (presque la moitié des effectifs) et pour le coup on remplaçait vraiment des cadres avec les responsabilités et les horaires qui vont avec - sauf le salaire bien entendu :( Bon heureusement à la fin j'ai eu un contrat, mais franchement vu les efforts fournis c'était la moindre des choses ;)
    Dans ma vie pro, j'ai ensuite travaillé plusieurs fois avec des stagiaires (parfois sous ma responsabilité directe, parfois non), et comme toi, je ne dois pas avoir beaucoup de chance, parce que souvent je suis tombée sur des personnes complètement... à l'ouest. Le pire que j'ai eu c'est une fille qui était une bonne partie de la journée sur Facebook, elle arrivait quand elle arrivait et partait quand ça lui chantait. Elle venait d'une école de commerce renommée (formation bac+4 spécialisée dans le web marketing, hum... je m'étouffe de rire vu ses compétences limitées), mais ne connaissait rien à Excel (elle ne savait pas faire des formules même pas des sommes (!), donc elle faisait les opérations à la calculette puis les rentrait dans les cases du tableur...), elle ne savait pas faire un brief basique, ne savait pas faire une plaquette commerciale, et ne connaissait rien à la retouche photo de base. Bref, heureusement qu'elle était gentille ;)
    Ce n'est pas moi qui l'avait recrutée, mais mon chef avec qui elle avait très bien réussi à faire illusion lors de l'entretien d'embauche (elle "présentait" bien).
    Ma meilleure amie a eu le même problème en pire : elle a eu une stagiaire hyper mollassonne d'une grande école aussi qui ne sait même pas faire des présentation sur PowerPoint, et le pire, c'est qu'on l'a obligée à la garder comme assistante en CDI ensuite. Ca fait 3 ans qu'elle la subit, rattrape ses bourdes et doit systématiquement revérifier tout ce qu'elle fait.
    Bises et bon courage avec ton spécimen, je compatis ;)
    Ellen (les Fleurs Rebelles)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne sais pas si ça doit me rassurer ou au contraire faire peur de voir qu'on est plusieurs dans le même cas et dans des domaines différents!
      Ce qui m'agace c'est qu'ils font effectivement illusion parce qu'ils parlent bien, ont une tête bien faite et présentent bien. J'en ai eu un qui répondait à tous les critères sauf qu'il avait juste oublié que parfois il faut apprendre (ça sert aussi à ça un stage). Lasse de passer derrière lui un jour je l'ai laissé aller au casse pipe (pour quelque chose sans importance je ne suis pas kamikaze non plus) juste pour que les autres s’aperçoivent que ce que je disais était vrai...
      Après, il est vrai que certains postes tournent uniquement avec des stagiaires qui savent qu'ils ne seront pas embauchés à la fin d'où peut être le manque d'entrain de certains.
      Bises

      Supprimer
  3. le coup du déjeuner; "je décale mon heure de déjeuner hein, parceque je mange avec un pote"
    Ha mais ... non ! Ca se décale pas, une horaire de déjeuner, faut etre 50% de présent dans le service hein ..."

    Il a fallu batailler pour lui faire comprendre ... qu'au moins il aurait fallu prévenir en avance ^^


    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'adore. En fait on a rien compris il faut s'adapter à nos stagiaires et non l'inverse ;)

      Supprimer
  4. J'ai eu un collègue qui s'endormait carrément sur son bureau... Il ronflait comme l'Allemand dans La grande vadrouille. J' ai même une photo pour preuve (mais je ne la mettrai pas ici, au cas où, pas de chance, il tomberait dessus).

    RépondreSupprimer
  5. Le stage change en fonction de la taille de l'entreprise et du type de métier c'est pour cela qu'il faut bien choisir

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je peux tout à fait comprendre que cela ne l'intéresse pas mais de là à dormir sur son bureau...

      Supprimer

N'hésitez pas à réagir, ça me fera plaisir :)

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...